ES Montgeron Athletisme

PORTRAITS DU CLUB

Toumany Coulibaly - Portrait

Pour Toumany Coulibaly, la trajectoire est beaucoup plus atypique mais ô combien comparable à nombre d'athlètes ! Ce jeune étudiant en BTS de 21 ans, ex handballeur, a découvert l'athlétisme sur le tard. Pourtant ses professeurs d'EPS au lycée qui avaient déjà décelé un talent certain (3x 500m en 1'10/1'10/1'12 !!) tout comme son entraîneur de hand convaincu par ses qualités de vitesse, ont tenté de le guider vers les pistes. En vain...
C'est surtout un de ses amis qui après avoir organisé de nombreuses "courses de rue" (régulièrement mis au défi par d'autres jeunes) certainement las de ne trouver aucun adversaire à sa taille l'incite à rejoindre un club. Quelle chance pour l'ESM ! La première année en athlétisme est souvent celle de l'insouciance. Quand lors des 1ers championnats départementaux en salle, son coach le met en garde contre des rivaux ayant déjà fait leurs preuves, il ne se défile pas et réalise 7"10 sur 60m.

Malgré une blessure aux adducteurs (merci le handball...), le meilleur reste à venir avec une saison en plein air pleine de promesses (10"80 sur 100m et 21"60 sur 200m).
Alors qu'il débute seulement sa deuxième saison, il est désormais attendu au tournant. Mais, c'est quand il se sent observé, épié qu'il se transcende. Toumany a conscience qu'il doit s'améliorer techniquement afin de progresser et c'est auprès de Bruno Bertogal qu'il trouve son émulation. De même, le fait d'entraîner les jeunes lui fait prendre conscience plus précisément des gestes qu'il doit travailler. Vous avez dit perfectionniste...
Autre fait qui montre que cet athlète a bien la tête sur les épaules. Malgré ses énormes qualités, il n'oublie pas que son entraîneur n'est pas un simple débiteur de fiches d'entraînement lorsqu'il le voit courir d'un groupe à un autre ou se déplacer spécialement pour constater si un exercice de musculation a été correctement réalisé.

Qu'on se rassure le handball ne lui manque pas trop si ce n'est l'esprit de "déconnade" qui y règne car lui, c'est "un vrai clown".

Regard du coach Jean-Michel Pégain :

"Toumany, c'est autre chose, comme tu l'écris, c'est un athlète tout neuf, qui a encore de nombreuses choses à apprendre, et qui apprend très vite.

Sa décontraction et son esprit de compétition ont fait qu'il a pu réaliser une première saison extraordinaire, malgré des “erreurs” qui auraient pu coûter extrêmement cher à n'importe qui d'autre. Mais il faudra qu'il apprenne à être plus prudent, car plus l'on est “affûté” et plus l'on est fragile.

L'enjeu aujourd'hui sera de constater si après une première saison, où tout c'est bien passé, entre autre parce que chaque tour passé était du bonus, face à des objectifs et des enjeux, Toumany saura garder cette distance face à la compétition qui lui permette d'aborder chaque course sans pression. Je garde en mémoire la finale du 200 m au France où en voulant regarder à quelle place il se situe, il faut une faute, marche dans le couloir 7 et se fait disqualifier.”

Les voies de l'athlétisme sont impénétrables. Combien de jeunes talentueux se sont cassé les dents en arrivant dans le monde des seniors. Les raisons ne manquent pas. Difficile de concilier la vie de jeune adulte avec une vie d'athlète qui se veut parfois très contraignante.
Mais nos deux montgeronnais sont conscients des étapes qu'il leur reste à franchir et se sont fixés des objectifs personnels. Nous les suivrons tout au long de la saison dans les différentes compétitions auxquelles, ils vont participer.

Par Stéphane Suédile
Le 11/11/09
aucomptoirdesports.unblog.fr