Publié le Laisser un commentaire

Une première édition réussie pour l’Ekiden de Montgeron !

Dimanche 3 avril à 9 heures, plusieurs dizaines de coureurs se sont élancés sous un soleil éclatant pour le premier relais de 5 kilomètres qui ouvrait l’Ekiden, une épreuve de course à pied grand public organisée par votre club d’athlétisme, l’ES Montgeron. Depuis l’arche de départ située sur la Pelouse, ils ont rejoint la forêt de Sénart pour parcourir une boucle, encouragés tout au long du parcours par les nombreux bénévoles. Les températures fraîches n’ont pas dissuadé les 45 équipes, composées de coureurs plus ou moins aguerris, d’amis ou de membres d’une même famille, de relever le défi. La veille, le stade Pierre de Coubertin accueillait un ekiden pour les enfants et leurs parents, un beau moment de partage entre les générations. Au total, l’évènement a réuni près de 350 coureurs !

« Cette première édition a été une réussite par le nombre de participants, par l’organisation, la mobilisation des membres du club et la qualité des diverses propositions offertes aux coureurs : ravitaillement, consignes, médailles, musique, yoga, buvette… », se félicite Anne Tournier-Lasserve, la présidente du club, qui a bien cru ne jamais voir naître cette manifestation, repoussée depuis deux ans à cause de la pandémie. « Chacun a pu se passer le relais dans la bonne humeur », ajoute Adrien Tarenne, le directeur de course et coach du groupe running de l’Es Montgeron.

Concert et athlète international

Sur la Pelouse, un concert de batucada donné par l’association la Volière a ravi les sportifs et les spectateurs. Ils ont aussi pu rencontrer Pascal Martinot-Lagarde, vice-champion du monde en salle du 60 mètres haies, licencié à l’ES Montgeron, venu donner le départ. « L’objectif était de faire passer un bon moment aux gens et de valoriser à la fois notre état d’esprit en tant que club et les lieux sur lesquels nous nous entraînons », ajoute Adrien Tarenne. Pari réussi : la convivialité fut le fil rouge de la matinée.

L’équipe mixte ES Montgeron athlétisme, composée de jeunes athlètes prometteurs du club, a remporté cette première édition en seulement 2h30’46’’ sur le format complet. Les Flèches ont quant à eux signé le meilleur temps sur l’ekiden 20 km : 1h14’54’’.

Une deuxième édition encore plus aboutie est déjà dans les cartons pour 2023. A la clé, une possible labellisation FFA, « pour être qualificatif pour les championnats de France d’Ekiden », dévoile la présidente de l’ES Montgeron.

Rendez-vous donc l’année prochaine !

Les photos de l’édition sont disponibles sur la page de l’Ekiden !

L’EKIDEN EN CHIFFRES

 
42,195 km : distance d’un ekiden complet par équipe de 6 coureurs
5 à 10 km : la distance de chaque relais
33 : le nombre d’équipes parents-enfants présentes le samedi 5
45 équipes de compétiteurs sur le 20 et le 42 km le dimanche
12€ : le coût d’inscription par relayeur
250 médailles uniques fabriquées pour l’occasion
36 bouquets de fleurs distribués aux gagnants
90 litres de bière commandés

ET AUSSI …

 
2 ans : le temps qu’il a fallu pour mettre sur pied l’épreuve, freinée par la covid
80 : le nombre de bénévoles mobilisés
16 heures passés en réunion pour monter le projet… et au moins 3 fois plus en off
5 maux de tête officiellement recensés par l’équipe parcours 
45 km parcourus à vélo le jour J par les 3 ouvreurs de la course
Publié le

Bientôt le jour-J : toutes les informations à savoir avant de venir à l’Ekiden !

Il ne reste plus que quelques jours avant le départ de l’Ekiden de Montgeron le 3 avril ! Voici quelques informations pour bien vous préparer, faciliter votre venue et ne rien oublier.

LA VEILLE – JE ME PRÉPARE 

Si vous n’avez pas transmis de copie de certificat médical ou de licence FFA lors de votre inscription, il faudra la fournir lors du retrait de votre dossard. Vous pouvez vérifier le statut de votre inscription en cliquant sur le lien qui est dans votre email de confirmation d’inscription. 

Rappel : les certificats médicaux doivent comporter la mention “non contre indication / apte à la pratique du sport/course à pied/athlétisme en compétition” impérativement. 

Pensez à prendre une bouteille ou une gourde pour pouvoir vous hydrater avant et après la course. Des bouteilles d’eau seront disponibles à la fin de la course mais apporter votre propre gourde permet de réduire considérablement les déchets plastiques sur l’évènement.

Une buvette payante sera aussi disponible pour les accompagnateurs et ceux qui souhaitent manger un morceau ou boire un verre, n’oubliez pas votre monnaie !

Vous aurez aussi besoin d’épingles pour accrocher votre dossard. Si vous n’en avez pas chez vous, pas de panique, vous pourrez en récupérer lors du retrait des dossards le dimanche matin !

LE JOUR J – INFORMATIONS PRATIQUES 

Pour vous garer, vous trouverez certainement une place dans les rues alentour ou sur l’un de ces parkings à 5’ en footing : 

Si vous arrivez par le RER D, descendez à la gare de Montgeron-Crosne. Il faut compter une quinzaine de minutes en marchant pour relier la gare à la zone de départ de l’Ekiden. Attention ça monte au début, mais c’est un bon échauffement !

Le retrait des dossards s’effectue uniquement le dimanche matin de 7h00 à 8h30 sur le village, Pelouse de Montgeron (avenue Charles De Gaulle, à l’angle avec la rue Marguerite, 91230 Montgeron) auprès de nos gentils bénévoles 🙂 Anticipez votre venue pour ne pas stresser avant le départ.  

Si le dossier de l’équipe est complet (certificat médical ou licence FFA transmis avant), 1 seul équipier peut récupérer les dossards de toute son équipe. 

Toutes les équipes se verront aussi remettre un en-cas pour la fin de la course.

Publié le Laisser un commentaire

Suivez les conseils de notre coach running pour vous préparer sereinement à l’Ekiden

Il reste 6 semaines avant le départ de la première édition de l’Ekiden de Montgeron et pour vous aider à l’appréhender sereinement notre coach running vous donne ses meilleurs conseils ! Voici quelques pistes pour les néophytes qui souhaiteraient préparer l’Ekiden :


1. Si vous ne courrez pas mais que vous êtes motivé et en bonne santé Commencez par faire un footing sur une boucle facile, relativement plate et sans difficultés techniques, dans un lieu où vous pouvez facilement revenir chez vous ou à votre voiture. Vous pourrez ainsi moduler la durée de ces premiers footings selon vos sensations. Alterner avec de la marche peut être une bonne idée avec par exemple 10′ course, 5′ marche, 10′ course. Dans cette configuration vous pouvez donc partir d’une sortie d’environ 25′ et augmenter progressivement la durée pour atteindre 50′ de course en continu. Quand on débute on progresse très vite mais soyez prudent et indulgent avec vous-même. Et surtout, ne cherchez pas à vous tester lors de chaque sortie, faites vous plaisir en ne forçant pas trop et en laissant votre condition physique évoluer favorablement. Cette nouvelle routine doit s’intégrer au moins 1 fois par semaine, par exemple au départ de la Pelouse de Montgeron, un lieu remarquable et sécurisant pour vous permettre de progresser.


2. Si vous êtes sportif, que vous vous entraînez dans un autre sport de façon régulière ou que vous courez de façon occasionnelle, Positionnez un footing de 30 à 40′ chaque semaine, en endurance, et augmentez progressivement le volume pour atteindre 1h. La régularité et le volume d’entraînement pourront vous permettre d’envisager un relais de 5km sereinement et même un de 10km pour les plus doués ! Pour aller plus loin, tentez le fractionné avec par exemple des séries d’accélérations de 30s suivies de phase de récupération trottées ou marchées de 30s également. A réaliser 6 à 10 fois. La progression s’en voit boostée et le sentiment d’accomplissement à la suite d’une séance de ce type est souvent grisant.


3. Pour les athlètes aguerris, coureurs réguliers en quête d’un bon chrono. Structurez votre entraînement avec 3 séances hebdomadaires : 1 fractionné court, 1 footing lent, une sortie longue. Le fractionné peut prendre de multiples formes, ici nous chercherons à développer la « vitesse maximale aérobie », véritable facteur incontournable de la performance en course à pied. Avec par exemple des séries de 30s vite – 30s lent ou des 200m vite -100m lent par bloc de 6 à 10 à répéter 1 fois et pourquoi pas 2 si vous avez l’habitude. Le footing lent peut s’avérer frustrant mais il est indispensable pour tout coureur qui souhaite progresser de façon saine et régulière. Nombreux sont ceux qui n’arrivent pas à courir doucement. Prenez 50′ à 1h pour courir autour de 9, 10 ou 11km/h maxi, vous pourrez lever les yeux et profiter d’un parcours agréable en bords de l’Yerres par exemple. Enfin la sortie longue permet d’améliorer l’économie de course et la résistance musculaire à la fatigue. Plus facile à positionner le week-end, cet entraînement peut durer d’1h15 à 2h pour les plus aguerris et intégrer un parcours avec quelques variations d’allure ou quelques sentiers sinueux voire vallonnés. La forêt de Sénart est l’un des meilleurs endroits pour s’y essayer. Avec un programme de ce type, tout est possible, en particulier la réalisation d’un nouveau record personnel !

Pour plus d’infos, venez nous rencontrer le mardi soir à 19h au stade Pierre de Coubertin, rue de la Justice à Montgeron. Le groupe running du club de l’ES Montgeron s’y retrouve et tous les niveaux y sont représentés. 

Alors ? Prêt(e) à vous lancer dans l’expérience de l’Ekiden ? Inscrivez-vous ici et rendez-vous le 3 avril !

Publié le

L’origine de l’Ekiden : un format venu du Japon

Connaissez-vous la signification du mot Ekiden ? Loin d’être un sport à l’origine, c’était en fait le vieux système de courrier par chevaux ou diligences qui transmettait les communications par étapes. Cela évitait qu’un seul homme ou cheval ait à couvrir toute la distance lui-même. Ainsi, “eki” signifie “station” et “den” peut-être traduit par “communiquer, transmettre”.

C’est en 1917 que le premier Ekiden voit le jour au Japon. À l’époque, la course durait 3 jours et les 23 étapes permettaient de parcourir les 507km qui relient Kyoto à Tokyo. Cet évènement permettait de célébrer l’anniversaire de Tokyo en tant que capitale nationale.

Aujourd’hui, le format Ekiden s’est popularisé et a séduit le monde entier sous le format marathon. Au Japon, il reste une compétition prise très au sérieux et les distances sont moins accessibles que l’Ekiden que nous connaissons. Les coureurs doivent parfois parcourir jusqu’à 100km pour assurer leur relais.

D’ailleurs, l’un des Ekidens les plus populaires au Japon est le Hakone Ekiden, qui réunit des équipes de 10 étudiants masculins de diverses universités japonaises de la région de Tokyo (Kanto). Cette course, qui part du centre de Tokyo, passe par Yokohama pour arriver à Hakone et revenir. Elle se déroule sur deux jours au Nouvel An et couvre 219 kilomètres. Cet événement est l’un des plus grands évènements sportifs au Japon, il attire plus d’1 millions de spectateurs tout au long du parcours et bénéficie d’une couverture télévisée nationale complète pendant les deux jours.

Si vous voulez vous joindre à cette grande course conviviale le 3 avril prochain à Montgeron, c’est par ici : EKIDEN DE MONTGERON

Source : https://en.m.wikipedia.org/wiki/Ekiden